L’ MRSA est une bactérie responsable pour les infections nosocomiales, soit une infection contracté en milieu hospitalier. ( bron: http://www.mrsa-net.nl)

MRSA signifie : Methicilline Resistant Staphillococcus Aureus , une variante de la bactérie Staphylocoques Aureus . Environs chez 30 % de la population cette bactérie réside dans le nez ou sur la peau sans effets négatifs. Une personne en bonne santé ne sera pas rendu malade par la présence de la bactérie. Ce n’est que lorsque notre résistance s’est affaibli que cette bactérie peut causer des infections tel qu’un abcès, un empoissonnement sanguin ou pire encore une pneumonie.

Pour tuer les bactéries ont utilise des antibiotiques. Certains Staphylocoques Aureus sont résistant à la methiciline et autres antibiotiques. Ce qui veut dire que la methicilline n’arrive pas à tuer la bactérie à cause de l’absence d’un gène. La bactérie est donc résistante d’où le nom MRSA. 


Le cycle normal des couverts est de la cuisine au patient et après usage du patient au local de plonge. Dans beaucoup de cas le patient désire manger son fruits ou yoghourt hors des heures de repas. A cette effet le personnel soignant crée un stock de couverts non-utilisés.

Les bactéries sont des organismes monocellulai-res sans noyaux. (Procaryotes) Ils ont de très petites dimensions ( 1ùm) Ce n’est qu’après l’invention du microscope que l’on à pu les étudier. ( 17° siècle) Une superficie grande comme une tête d’épingle peut contenir plus d’un million de bactéries.( 1mm²) On les trouve en différentes colonies. Ils peuvent former des chaines ou des clusters.

Souvent on les confond avec des virus. Pourtant ils sont tout à fait différents.

Une bactérie contient une zone (Procaryote) mais un virus n’a pas de noyaux. Ce ne sont pas des hêtres vivants, ce sont des parasites qui vivent d’autres hêtres vivants. Une seconde grosse différence est la taille. Une bactérie est beaucoup plus grande qu’un virus.

Les virus ne contiennent qu’un type d’acide nucléotide, soit DNA soit RNA envelopper par une coque protéique appelé capside. (Parfois envelopper dans une enveloppe de lipides, protides et hydrate de carbone).

Ils se multiplient à l’intérieure d’une cellule vivante en copiant les structures de synthèse de cette dernière et provoquent ainsi une synthèse autorisant à l’acide nucléique du virus de migrer vers une autre cellule. Les virus n’ont pas de cellule et n’ont évidemment pas d’enzymes pour leur propre métabolisme. . 

Les bactéries sont des organismes mono cellulai-res et la structure ressemble ainsi à celle d’autres cellules. 
-Flagel: cette partie du corps sert à son déplacement. Comme la queue chez un poisson.
-Capside = capsule . L’enveloppe de protides autour de la bactérie qui contient le DNA ou l’RNA. Parfois cette enveloppe est à son tour envelopper par des lipides, protides et hydrates de carbone.
-Membrane cellulaire: la 2° peau de la bactérie. A comparé comme le derme chez les humains.
-Cytoplasme: masse liquide a l’intérieure de la cellule dans laquelle toute activité cellulaire à lieu.
-Nucléoles: responsable pour la lecture du code génétique:
coques: ont une forme ronde et nous distinguons 3 sortes .
Diplocoques : cause de pneumonies.
Streptocoques : engendre les angines et sinusites. Certaines espèces sont par contre utiles.
Staphylocoques : cause d’abcès et d’acné .Un exemple du Staphylocoque est le Staphylocoque Aureus qu’on retrouve dans le milieu hospitalier responsable des maladies nosocomiales.
Bacille : ont un forme cylindrique ; Certains espèces sont responsable pour la croupe, le tétanos, le typhus, la peste et le TBC. La Salmonelle est aussi un bacille. La plu dangereuse est celle qui provoque l’Anthrax ou la maladie du charbon qui est mortelle. Les bactéries se trouvant dans le sol pouvant extraire l’azote de l’air sont également des bacilles ainsi que quelques bactéries utiles dans nos intestins.
Spirilles: en forme de spiral. Entre autre quelques bactéries que l’on retrouve dans le tartre sur les dents..
Vibrioles: ont une forme courbée. Un exemple est la bactérie qui cause la Cholera. 
 

 

 

Dans certains cas une procédure de commande est mise en place afin de contrôlé ces stocks. Ces couverts de réserve ne sont pas toujours à l’abri de la poussière et autres saletés. Il arrive que certaines pièces de couverts trainent pendant des mois dans un département. 
Les Hygisets sont la solution pour ces situations. Les couverts sont emballés et peuvent donc êtres stocker hygiéniquement. En plus les couverts ne seront plus manipuler par beaucoup de mains différentes. 

 

Inutiles de mentionner le fait qu’en cherchant un couvert (un couteau, une fourchette, une cuiller à café) tout le stock est talonner. Ce qui représente un gros risque de contamination. En utilisant l’Hygiset la direction élimine tout risque de contamination par le personnel.